Nous savons quune vingtaine de prototypes a été construite. Sur ordre de Michelin, ces voitures furent transformées en 11A quatre cylindres et les pièces spécifiques détruites. Mais quelques voitures étaient déjà vendues à des amis intimes du Patron.

Une 22 CV fut exportée au Viêt-Nam où elle fut encore signalée en 1952. Mais elle était déjà bien usée. Une autre voiture à moteur Ford est devenue propriété du sénateur Longchambon de Lyon. Cette voiture a été volée plusieurs années après le décès de l’ancien ministre en 1969. On n’a pas trouvé sa trace. La seule véritable pièce d’origine rescapée de la 22 est une porte de phare qu’un collectionneur lyonnais a retrouvé. Elle provient du cabriolet 7S de Jacques Schwab affublé d’une paire d’ailes originales de la 22.

Régulièrement, des rumeurs font ressurgir des 22. Elle serait vue au Madagascar (canular), en Alsace (fausse info) ou en Suisse (2004). Cette dernière, une limousine verte, serait venue de l’ex-Union Soviétique, prise aux Allemands pendant la guerre, elle était conservée dans un musée. Mais personne ne l’a vue et on n’en parle plus. Reste encore la possibilité de trouver une de ces 22 retransformées en 11A (voir encadré plus bas)...

Comme nous n’avons pas encore retrouvé une voiture, nous sommes complètement dépendants des documents. Nous avons à notre disposition les dépliants publicitaires Citroën d’époque, la conférence technique de Sainturat, deux bleus d’usine, des relevés d’essais du Bureau d’Études, quelques témoignages du réseau Citroën et des photos. Récemment de nouvelles photos ont été découvertes. D’abord celle du coupé avec une berline Place de l’Europe, qui fut retrouvée en Finlande (!) en 1994. Puis en 2001 un spécialiste Citroën britannique, John Reynolds, retrouva plusieurs photos du photographe hongrois Zoltan Glass, prises au Salon de l’Automobile de Paris de 1934. Ces photos se trouvaient au Musée National de la Photographie à Londres et furent publiées dans Rétroviseur en mai 2001.

 

Deux ans plus tard, Han Schook avait la chance de trouver encore trois autres photographies de Glass chez Mercedes (Daimler Chrysler) en Allemagne: deux du cabriolet et une de la familiale!

 

Enfin, en 2004, la découverte la plus extraordinaire est celle montrant trois 22CV sur les routes des Alpes, prise par un ingénieur pendant des essais sur route.

Le coupé 22 (la seule photo connue) du magasin de l’Europe, cliché retrouvé en Finlande vers 1995

Les Plans Techniques de la 22 par Han Schook (2)

Traction Avant 1934-1935

Zone de Texte: Les 7
Zone de Texte: Les 7 Sport 
et 11AL
Zone de Texte: Les 11 versions
longues
Zone de Texte: Les 11A
Zone de Texte: Les 7 PVU et 
11 PVU
Zone de Texte: Les 22
Zone de Texte: Les Traction
« Front »
Zone de Texte: MODELES
Zone de Texte: Zone de Texte:

6° Toutes disparues ?

7° Les documents les plus récents:

Un ami hollandais, Bouwe de Boer, grand amateur de Traction, a relevé le défi en construisant une copie de la Berline 22 CV à moteur V8 Ford, accouplé à une boîte de Renault R16. Elle fut présentée en 1986 à l’ICCCR aux Pays Bas et remporta un grand succès. Les photos de cette réplique ont été publiées un peu partout et ont contribué à réveiller l’intérêt des passionnés pour cette voiture.

 

Malheureusement, Bouwe de Boer ne disposait pas de grands moyens financiers, ce qui explique que certains détails ne sont pas tout à fait conformes à l’original. Mais elle roule et elle était récemment en France à l’occasion de l’Automédon 2004.

 

Il serait certainement possible d’améliorer certaines pièces de la carrosserie, ce qui sera probablement réalisé à l’avenir.

Nous venons d’apprendre qu’un amateur Italien envisagerait la construire une réplique d’un Coupé 22. Nous sommes curieux de voir le résultat et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant !

1°  Une seule trappe d’auvent au lieu de deux, mais toujours sans malle extérieure.

2°  Jambonneaux amincis en haut pour pouvoir loger le moteur V8 plus large.

3°  Enjoliveurs sur portières plus larges et une baguette sur custode.

4°  Enjoliveurs clipsés sur le bord des jantes et sur les gouttières au dessus des portières.

5° Comme les broches du berceau étaient plus longues de 6 cm, celles-ci dépassent peut-être d’autant le berceau, ou ont été coupées à la scie.

6° Quelques détails de moindre importance, comme p.ex. le Comodo à deux branches, une caisse renforcée surtout à l’avant, l’arrivée d’essence à droite, le compteur jusqu’à 160 km/h, les feux arrières placés plus haut (au-dessus niveau des bouchons d’essence).

BIBLIOGRAPHIE:

 

Hervé Laronde et Fabien Sabatès: La 22 Citroën. Les deux journalistes ont fait un travail remarquable: documents, interviews et recherches historiques (1994).

Han Schook : La Traction 22 de ma sœur ; toute la technique et l’histoire (2004)

Jérôme Collignon: articles dans “Traction Avant” (1999/2000)

Automobilia Hors série no 9: Le Salon 1934 par René Bellu (1998).

Citropolis no 1: Les mystères de la 22 par Fabien Sabatès (1996).

Automobilia no 8: La Citroën 22 CV par Olivier de Serres (1996).

Roger Brioult: Citroën, l’histoire et les secrets de son bureau d’études (1987)

Olivier de Serres: Le grand livre de la Traction (1984).

Jacques Borgé et Nicolas Viasnoff: L’album de la Traction (1978).

L’automobiliste no 40: les 22 et 15 Six Traction Avant par Chr. Tavard (1975).

L’album du fanatique no 19: la 22 8 cylindres Citroën par Pierre Dumont (1969).

Traction Avant/ Traksjon no 1, 2, et II/5: le bulletin néerlandais avec les articles de Rob Kat et Han Schook (1966 et 1967).

www.cats-citroen.net

© Han Schook 2005 - 2008

nederlandse tekst:

 

De Traction 22CV Citroën V8 van 1934

 

U kent ook ongetwijfeld de Traction, maar kunt U dat ook zeggen van de Traction Avant V8 van 1934 ?

Dat was de mooiste van alle Tractionnen met zijn ingebouwde koplampen, zijn 12 cm langere motorkap met één klep per kant en zijn extra-brede en bollere verchroomde gril met 8.

De produktie is beperkt gebleven tot twintig stuks (prototypes en voorserie). Hij was praktisch klaar voor serieproduktie en de reklamekampanje in de krant was al begonnen. Helaas, Citroën ging failliet en zijn voornaamste schuldeiser, Michelin, nam de fabriek over en zette meteen het plan voor een superdeluxe Traction stop.

Michelin liet alle aanwezige 22CV’s ombouwen tot viercylinders en bovendien de specifieke  22 onderdelen vernietigen. Enkele exemplaren, die al bij agenten of klanten waren beland, bleven gespaard. Alle Citroënliefhebbers zijn al jaren op zoek naar deze fabelachtige Troen. Maar het is nu of nooit dat er  gespeurd moet worden voordat de tand des tijds of kringloopslopers de laatste 22 koetsen of onderdelen zullen doen verdwijnen. Het aantal V8-en dat aan de vernietiging van 34 is ontsnapt is heel gering; een wonder als je er een terug zou vinden ! Hoewel... Diverse getuigen hebben er een twintig jaar terug nog één in Lyon gesignaleerd.

Er is daarentegen meer kans op om één van de tot 11A omgebouwde acht cylinders terug te vinden. Deze onderscheiden zich van de normale 11A’s door de volgende kenmerken:

 

1. Eén luchtklepje in plaats van twee, maar toch geen kofferklep achter.

2. De jambonneaux bovenaan afgekant voor de bredere V8 motor.

3. Bredere deursierstrippen en een extra sierstrip achter de portieren.

4. Sierstrippen op de dakgootjes en de velgranden.

5. De wiegbouten waren 6 cm langer, zij steken misschien nog even zover uit

    of zijn afgezaagd.

6. Enkele kleinere details zoals de dubbelarmige lichtbediening (al in 1934 !),

    een  vooral  vooraan  versterkte  koets,  bezineleiding  rechts,   dikkere

    torsiestaven, kilometerteller tot 150 km/u, achterlichten hoger, boven 

    tankdopnivo.

 

De twee eerste kenmerken maken herkenning gemakkelijk. Help ons deze informatie te verspreiden onder alle Citroënliefhebbers, specialisten en vooral slopers. Want zij zijn het (of U !!) die op een dag op deze unieke wagen zouden kunnen stuiten en hem als zodanig herkennen !

La 22 CV était la plus belle de toutes les Tractions avec ses phares encastrés, son capot plus long de 12 cm, à 1 grand volet par côté et sa calandre chromée extra large et bombée, avec un 8 au centre.

La production s’est limitée à une vingtaine d’exemplaires (prototypes et présérie). Elle était quasiment prête à être fabriquée en série et la campagne publicitaire avait déjà commencé dans les journaux. Hélas, la faillite d’André Citroën et la reprise de ses usines par son créancier principal Michelin ont interrompu l’aventure de la Traction de luxe en fin d’année 1934.

 

Michelin donna l’ordre de transformer les 22 CV présentes en modèles 4 cylindres et fit détruire les pièces spécifiques de la 22 CV. Quelques exemplaires, qui étaient déjà partis de l’usine, échappèrent à la destruction. Tous les amateurs de Citroën cherchent depuis longtemps cette fabuleuse Traction, mais sans succès. C’est maintenant ou jamais qu’il faut redoubler les recherches avant que le temps ou le recyclage de vieilles ferrailles ne fassent disparaître à tout jamais les dernières pièces ou caisses de 22. Le nombre des V8 échappés à la démolition de fin 34 étant très réduit, en retrouver une serait un miracle. Pourtant plusieurs témoignages concordants parlent d’une 22 CV à moteur Citroën à Saigon dans les années cinquante et d’une limousine à moteur Ford V8 à Lyon il y a vingt ans encore. Par contre il serait peut-être plus facile de retrouver une de ces huit cylindres transformées en 11A pas ordinaires. Celles-ci se distinguent des autres 11A par les quelques caractéristiques suivantes:

Nous profitons de l’occasion pour attirer votre attention sur ce sujet: depuis longtemps nous recherchons le catalogue luxueux  sur la 22, édité par Draeger en septembre 1934 et distribué au Salon de l’Automobile de Paris, tout comme une notice d’entretien qui aurait été éditée par Citroën. Qui l’a vu ? Nous serions heureux de recevoir même des photocopies !

Les deux premières caractéristiques permettent de reconnaître ces caisses facilement, même par un simple amateur. Aidez nous à répandre cette information chez tous les amateurs de Citroën, les spécialistes et surtout chez les ferrailleurs. Ce sont eux (ou vous !!) qui pourraient un jour tomber sur l’oiseau rare et enfin le reconnaître comme tel !

 

N’oubliez pas de nous communiquer tout renseignement et trouvaille à: Han Schook et/ou Guy Loos

Une limousine 22CV dans une cour des Usines.

Plaque originale du Salon 1934!!

Pentagone:   1  DEBUT DE L’ARTICLE

8° Une réplique de la Berline 22V8 par Bouwe de Boer:

9° Avis de recherche:

10° L’ABC de la Traction Avant 22V8: